Envisager une augmentation mammaire pour gommer les complexes

Avoir des seins bien fermes et rebondis est désormais un critère de beauté. Certaines femmes pour remédier à une apparence parfois inesthétique optent pour une augmentation mammaire afin de retrouver confiance en soi. C’est aujourd’hui une intervention esthétique qui est de plus en plus courante. L’augmentation mammaire est relativement courante et vous pourrez trouver facilement un chirurgien.

Motivées par le besoin de séduire

Il y a des périodes dans la vie d’une femme pour embellir sa poitrine, après des grossesses, la ménopause, des seins trop petits. De nombreuses femmes souhaitent avoir une poitrine idéale, gagner une à deux tailles de bonnet de soutien-gorge. 

  • C’est aujourd’hui l’intervention la plus pratiquée dans le monde.
  • Se faire poser des implants doit néanmoins rester un acte réfléchi. Il faut être certain du type de poitrine qu’on désire et de son volume.
  • C’est une opération esthétique qui n’est jamais anodine malgré les progrès des anesthésies et des gestes techniques de plus en plus sûrs.

Le chirurgien après avoir pris note de votre demande vous expliquera quels implants vous conviendront le mieux.

Comment se passe l’opération ?

La femme doit se poser les bonnes questions et se demander si elle préfère une poitrine classique, élégante ou si elle est prête à accepter une poitrine qui ne sera pas naturelle. L’augmentation mammaire se fait sous anesthésie générale. Il faut compter environ deux jours d’hospitalisation. La poitrine reste gonflée une vingtaine de jours et elle reste sensible plusieurs semaines. Il faut attendre de trois à six mois avant d’évaluer le résultat final, un an pour la cicatrisation. Une augmentation mammaire coûte de 4000 à 7000 euros. Elle doit être effectuée par un chirurgien esthétique reconnu qui comprendra vos espérances et saura vous prodiguer les meilleurs conseils. Nombreuses sont les femmes aujourd’hui qui optent pour cette opération esthétique qui leur offre la possibilité d’atteindre un mieux être.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *