Quels sont les sont Signes qui Indiquent une Grossesse ?

femme enceinte tenant un coeur dans ses mains

Vous avez envie d’avoir un bébé, mais à force de confondre les signes vous finissez toujours par vous perdre. Au moment où certaines femmes détectent automatiquement les signes de grossesse à leurs apparitions, certaines sont obligées de se rendre chez leur gynécologue pour s’en rendre compte. Quels sont les signes qui indiquent une grossesse ? On en parle dans cet article.

Vous n’avez pas vos règles

Généralement, le premier signe annonciateur d’une grossesse est le retard ou l’absence des règles. En effet, pour les femmes qui sont réglées comme une horloge, ce signe est à 90 % fiable, sauf si cette dernière a été sous pression, ou stressée. Par contre, aujourd’hui nombreuses sont les femmes qui ont des règles irrégulières et même des périodes d’arrêt spontanées des menstrues (aménorrhée).

Avec ce genre de femme, l’absence des règles n’est pas forcément un signe de grossesse. Par ailleurs, il peut y avoir des saignements dans la période où on devait avoir les règles. Bien qu’ils ne soient pas abondants, ils font rapidement oublier l’éventualité d’une possible grossesse.

Votre poitrine gonfle et vous êtes très sensible

Parmi les signes annonciateurs d’une grossesse, il y a le gonflement de la poitrine et une sensibilité accrue à la douleur ou au plaisir. Ils sont tous engendrés par l’accroissement de sécrétion des hormones sexuelles. Même si cette transformation mammaire est prématurée, la poitrine gonflée peut être endolorie au toucher. Chez certaines femmes, elle se traduit par des douleurs ou une gêne. Toutefois, il existe des moyens pour soulager les douleurs dues au gonflement de la poitrine.

On est aussi sujet à une hypersensibilité aux odeurs qui est généralement la cause des nausées. Au début de la grossesse, notre odorat nous joue des tours. On est subitement dégoûté par le parfum de notre mari qu’on aimait pourtant bien, l’idée de manger une pizza devient presque une abomination… Par contre, il y aura des odeurs qu’on n’avait pourtant jamais remarquées qui nous passionne.

Vous êtes sujette à des nausées et des vomissements

Bien qu’on soit dans notre état normal, on est contraint de recevoir la visite des nausées et des vomissements. Il s’agit d’un signe qui ne ment pas. Ils se manifestent chez une femme sur deux entre la quatrième et la sixième semaine de grossesse. On peut les avoir jusqu’au troisième mois. Pour les femmes qui craignent ce phénomène, il n’est pas utile d’avoir des inquiétudes.

Les nausées sont causées par l’action de la progestérone sur le nerf du sphincter qui se trouve dans l’œsophage. Il ne s’agit donc pas d’une indigestion. Le déclencheur est parfois une odeur ou le dégoût pour certains mets. Un poulet grillé ou une tasse de café suffit pour qu’on se vide l’estomac : il s’agit de l’hypersensibilité olfactive. Généralement matinales, les nausées peuvent se pointer n’importe quand dans la journée.

Par moments, vous avez de gros moments de fatigue

Lorsque l’on est enceinte, la fatigue devient un compagnon de tous les jours. On passe nos journées à somnoler en attendant le soir pour dormir. C’est tout à fait normal, le corps est en train de produire un bébé. Cette pique de fatigue résulte de la grande production de progestérone lors des premières semaines d’absence des règles. Après une douzaine de semaines, les gros moments de fatigues disparaissent.

Vous ressentez des douleurs abdominales inhabituelles

Les crampes ou douleurs abdominales apparaissent parfois et durent une bonne partie de la grossesse. En effet, en début de grossesse le corps de la femme subit plusieurs changements. Le ventre est le noyau de plusieurs désagréments au cours de cette période décisive. Certaines femmes ont des constipations et d’autres des aigreurs à l’estomac. De plus, le ventre est gonflé et dur, ce qui cause aussi une sensation de lourdeur. Il s’agit simplement d’un symptôme classique de la grossesse et il passera dans quelques semaines.

Vous allez beaucoup plus aux toilettes qu’habituellement

Le besoin répété d’uriner se manifeste le jour comme la nuit. L’envie d’uriner fréquemment se matérialise lorsque l’embryon est bien agrippé et qu’il libère la gonadotrophine chorionique humaine (beta HCG ou HCG). Il s’agit de l’hormone de grossesse décuplée et elle confirme qu’on est enceinte. Toutefois, elle arrive aussi au début de la grossesse. Dans ce cas de figure, c’est l’utérus qui a déjà pris un peu de volume qui appuie sur la vessie.

Vos envies alimentaires sont totalement bouleversées

On se surprend à avoir des envies non seulement subites, mais bizarres et incontrôlables. Il peut arriver que rien ne passe. Les envies de femmes sont malgré tout loin d’être des caprices. De la même manière qu’il nous arrive de faire des mélanges immangeables pour des personnes normaux, c’est aussi de cette façon que les aliments qu’on a toujours aimés nous font vider l’estomac : ils nous dégoûtent.

Si malgré tous ces signes, vous avez encore des doutes sur votre état, rendez-vous dans une pharmacie et achetez un test urinaire de grossesse. Cependant, il n’est pas efficace à 100 %. La meilleure option pour avoir toutes les informations nécessaires est d’aller en consultation gynécologique. Le médecin se chargera de vous faire un test sanguin. Il est efficace à 99 %.

Voilà ! Vous savez désormais l’essentiel en ce qui concerne les symptômes de la grossesse. Notez que ce sont des examens approfondis qui vous permettront d’avoir le cœur net sur votre réel état de santé.

[Total : 0   Moyenne : 0/5]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *