Comment calculer son cycle, pour éviter de tomber enceinte ?

Ventre d'une femme avec main entourant une fleur

Vous souhaitez calculer votre cycle menstruel pour éviter de tomber enceinte mais ne savez pas exactement comment vous y prendre ?

Ne vous en faites pas. Que vous ayez un cycle menstruel régulier ou irrégulier, il y a des méthodes simples et modernes pour le calculer très facilement, de même qu’il existe des moyens pratiques pour avoir la maîtrise de votre cycle et limiter les risques de grossesses imprévues.

Le cycle menstruel, c’est quoi ?

Le cycle menstruel chez la femme est présenté comme la période qui s’étend du premier jour des règles jusqu’à la veille du premier jour des règles suivantes.

Il se déclenche à l’âge de la puberté avec l’apparition des premières règles pour ne s’arrêter qu’à l’âge de la ménopause. Sa durée moyenne est de 28 jours. Toutefois, il peut varier de 21 à 32 jours, voire plus chez certaines femmes.

Il se décompose en 3 phases principales :

  • Une phase folliculaire ou préparatoire, allant du premier jour des règles à la veille de l’ovulation.
  • La phase d’ovulation en milieux de cycle, marquée par la libération de l’ovule par l’un des 2 ovaires.
  • La phase lutéale, marquée soit par la fécondation et le début de la grossesse dans l’utérus, soit par un défaut de fécondation auquel cas l’ovule mort est expulsé avec la membrane utérine sous forme de règles, et le cycle recommence.

Les différentes façons de calculer son cycle menstruel

Il existe plusieurs méthodes simples et pratiques permettant de calculer votre cycle menstruel avec une fiabilité relative suivant que vous ayez un cycle régulier ou irrégulier. Ci-dessous, quelques-unes d’entre elles.

La méthode calendaire, idéale pour les cycles réguliers

Cette méthode consiste à vous servir d’un calendrier pour marquer la date du premier jour de vos dernières règles et la date du premier jour des règles suivantes, puis de compter le nombre de jours compris dans cet intervalle pour déterminer la durée exacte de votre cycle.

Afin d’obtenir des données fiables, vous devez impérativement effectuer ce calcul sur 3 à 4 mois pour avoir plus de certitude quant au nombre jours précis inclus dans votre cycle et attester de sa régularité. Toutefois, la méthode ne convient pas si vous avez un cycle irrégulier.

La méthode symptothermique, adaptée pour les cycles irréguliers

Elle se base sur le suivi de votre  température pour vous aider à calculer votre cycle menstruel. En effet, la température de votre corps connait des variations importantes le long de votre cycle, offrant des indices sur des phases clés de son évolution. Notamment la période d’ovulation et la fenêtre de fécondité, généralement marquées par un pic élevé de température qui ne vous échappera certainement pas.

En pratique, la méthode consiste à une prise quotidienne de votre température sur une feuille graduée et dessiner la courbe au fil des jours. Toutefois, vous devez noter que sa fiabilité reste relative, tout comme elle peut se révéler assez contraignante pour vous, vu que vous devez relever votre température chaque matin au réveil, et à la même heure.

Le calculateur de cycle menstruel en ligne, moderne et pratique

Le calculateur de cycle menstruel en ligne s’inscrit dans la mouvance des outils modernes destinés à vous simplifier la vie, notamment en ce qui concerne le calcul de vos menstruations. Proposé par bon nombre de sites internet, l’outil est assez pratique et simple d’utilisation, quoiqu’il convient surtout aux les personnes ayant un cycle régulier.

Le calculateur se sert de données clés comme la date de vos dernières règles et la durée moyenne de votre cycle pour déterminer le jour probable de vos prochaines règles. Suivant les fonctionnalités intégrées, il peut même vous renseigner sur votre potentielle date d’ovulation, les moments de fertilité propices pour une fécondation. En somme, il sert à la fois d’outil de calcul et de moyen pratique pour la surveillance de votre cycle menstruel.

Comment surveiller son cycle menstruel ?

Surveiller votre cycle menstruel est essentiel pour déterminer les moments les plus fertiles de votre cycle et d’éviter une éventuelle grossesse non souhaitée. Sa mise en œuvre pouvant s’avérer relativement complexe, voici quelques astuces pratiques pour mieux vous en sortir.

Bien compter votre cycle menstruel

Une meilleure surveillance de votre cycle menstruel passe par une bonne mesure de celui-ci. D’où l’importance de choisir la méthode de calcul adaptée à la nature de votre cycle. En calculant votre cycle, vous allez pouvoir prédire la date de vos prochaines règles et trouver votre date d’ovulation.

Calculer votre date d’ovulation

La date d’ovulation est située au cœur de votre période de fécondité. C’est la période où votre fertilité est au plus haut. S’il y a un moment à surveiller avec attention pour attraper ou éviter une grossesse, c’est celui-là. En condition normale, l’ovulation se produit généralement 14 jours avant les règles.

Pour déterminer cette date avec une grande fiabilité, vous devez connaitre la durée précise de votre cycle et retrancher 14 jours en remontant à partir du dernier jour de votre précédent cycle. Soit par exemple 30 – 14 = 16e jour, pour une femme ayant un cycle régulier de 30 jour.

Suivre la courbe des températures

Suivre votre courbe de températures est aussi un excellent moyen de surveiller vos menstruations et déterminer votre période d’ovulation, en particulier si vous avez un cycle irrégulier.

La température du corps variant généralement avec le stade de votre cycle, elle est relativement basse pendant la phase folliculaire. Elle connait une hausse au-dessus de 37°C à partir de la période d’ovulation, pour rechuter vers la fin du cycle, en l’absence de fécondation.

Enfin, si vous avez malgré tout des difficultés à surveiller votre cycle menstruel, l’utilisation d’un test d’ovulation peut s’avérer plus pratique pour déterminer avec fiabilité votre date d’ovulation précise et donc d’éviter de tomber enceinte.

Comment éviter de tomber enceinte ?

Faire un bébé n’est pas dans l’ordre de vos projets ? Notez qu’il existe des astuces pratiques pour vous éviter de tomber enceinte involontairement. L’une d’elles est justement l’abstinence sexuelle, du moins pendant votre période féconde. Ainsi, vous devez éviter tout rapport sexuel non protégé au cours des 2 à 3 jours compris avant et après votre date d’ovulation.

Mais l’idéal pour vous serait d’opter pour une méthode contraceptive pour réduire au minimum les risques de grossesse. Il en existe plusieurs : l’usage de préservatifs, la pilule, l’implant contraceptif ou le stérilet notamment. Discutez-en avec votre gynécologue qui saura vous renseigner sur la méthode contraceptive idéale pour vous.

[Total : 0   Moyenne : 0/5]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *